Défi #1 : le savon

Pour la petite histoire, nous avons rencontré Martin Solveig lors un événement l’année dernière, et il a tout de suite accroché avec le projet. Depuis, il nous aide à diffuser nos vidéos, et il est même venu nous rendre visite sur le toit des Galeries Lafayette il y a quelques semaines quand Ulysse, notre navire démonstrateur, y était exposé. Alors nous en avons profité pour lui demander s’il pouvait nous donner un exemple d’un geste qu’il fait au quotidien pour réduire sa consommation de plastique.

Sa réponse :

Avec ma femme, on a essayé de retirer petit à petit tous les emballages que l’on pouvait. On a commencé avec le gel douche, que l’on a remplacé par des savons. Il y a juste un petit morceau de papier recyclable. Ensuite, on consomme le savon en entier, sans aucun déchet plastique. Ce petit exemple, on peut le multiplier sur beaucoup de produits de la vie courante !

Deux manières de lutter contre la pollution durablement :

Réduire

notre consommation de plastique.

Mieux gérer

les déchets pour ne plus les retrouver dans la nature.

État des lieux

En France, la consommation moyenne de plastique est de 1,92 kg par jour et par habitant. Si cette consommation était réduite à 1,7kg dans tous les pays qui dépassent cette limite, cela permettrait de réduire de 26% la pollution plastique à l’échelle mondiale ! (source : Jambeck et al., 2015).

L’utilisation de gels douche dont parle Martin Solveig par exemple, représente en moyenne 3 kg de plastique par an et par famille, soit 85 000 tonnes rien qu’en France. C’est déjà pas mal, non ? Surtout quand on sait qu’on peut complètement l’éviter !

Et c’est loin d’être tout. En plus d’être généralement plus chers que les savons, les gels douche sont majoritairement issus de l’industrie pétrochimique, et on trouve dans leur composition des parfums artificiels, des colorants, des conservateurs, et même parfois directement des microbilles de plastique ! Traduction : on se lave aux parabènes, éthers de Glycol1 , dérivés siliconés, ou encore formaldéhyde (cancérigène).

Évidemment, ces composés chimiques vont polluer les eaux, contrairement aux savons naturels qui sont, eux, 100 % biodégradables.

Le saviez-vous?

En France, on est 80% à faire le tri dans la cuisine, mais seulement 21% à le faire dans la salle de bain.

Enquête Eco-Emballages/IPSOS « Les Français et le tri des emballages dans la salle de bains » 2009

Les solutions

Pour les Moldus

Acheter du savon bio ou naturel en vrac. Entendons-nous sur les savons naturels : nous parlons ici de savons en pain ou à la découpe, qui ne nécessitent qu’un emballage minime. Leur atout principal : être fait à base de produits naturels et non nocifs pour l’environnement. Vous pouvez en trouver dans tous les magasins bio ou les magasins de vrac, souvent même au marché du coin, et si vous êtes un fan de la livraison à domicile, vous pouvez en trouver , là, ou encore !

Pour les apprentis sorciers

Faire son savon maison ! Pour Noël, si nous lancions le défi de ne proposer que des cadeaux fait-maison ? Voici >>ICI<< une super recette de savon maison pour faire fondre votre entourage ! En résumé : de la soude + un corps gras, et c’est tout !

Et pour les inconditionnels du gel douche

Fabriquer son gel douche maison. Si vous ne pouvez vraiment pas abandonner l’idée du gel douche, voici une recette simple pour fabriquer son gel douche : Faire fondre un petit savon naturel dans 1 litre d’eau chaude puis ajouter quelques gouttes d’huile essentielle comme la lavande. Il n’y a plus qu’à laisser refroidir. Attention toutefois de ne pas fabriquer une trop grande quantité à la fois car le gel douche maison ne se conserve qu’une semaine.

Pour recevoir le prochain défi, c’est ici :