PLASTIC ODYSSEY
EXPEDITION

“Le Solar Impulse du recyclage plastique : la preuve flottante que les déchets ne doivent plus être jetés”

Prouver que le plastique est une ressource :

Plastic Odyssey est une expédition de 3 ans qui partira début 2020 pour sillonner les côtes d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du sud à bord d’un bateau atelier de 25m. Son but : montrer que les déchets sont une ressource.

“Créer des emplois basés sur le recyclage pour réduire la pollution et lutter contre la pauvreté.”

À chaque escale, Plastic Odyssey procédera à un nettoyage des côtes et transformera les déchets plastiques pour leur donner une nouvelle vie : mobilier, briques de construction, isolant, tissus… Des systèmes de recyclage seront ainsi développés et utilisés à bord avant d’être partagés au plus grand nombre. L’objectif est de faire naître des initiatives pour créer des emplois en réduisant la pollution.

L’enjeu

50 millions de tonnes de déchets plastiques polluent aujourd’hui nos océans. L’amoncellement de débris flottants – sacs, bouteilles, filets et autres emballages- transforme progressivement les milieux océaniques en véritables décharges à ciel ouvert.

“Seulement 1% du plastique flotte. Le reste n’est plus récupérable. Il faut donc résoudre le problème à la source.”

Sensibiliser et revoir nos manières de consommer demandent du temps. Plusieurs décennies vont être nécessaires pour que nos façons de consommer évoluent et que progressivement, des emballages biodégradables soient utilisés. C’est pourquoi il nous faut penser à des solutions de transition.

Du plastique… au carburant

Pour pousser le défi encore plus loin, le bateau fonctionnera grâce à un carburant constitué uniquement à partir de plastique.

 “Un kilo de déchets, c’est près d’un litre de carburant pour le bateau.”

Une partie des déchets ramassés, non-recyclables par d’autres moyens, seront stockés à bord du bateau pour être ensuite convertis en carburant à l’aide d’une technologie jusqu’alors inédite. À l’image de la Delorean de “Retour vers le futur”, le navire apportera la preuve concrète qu’il ne faut désormais plus parler de déchets mais bien de ressources.

L’équipe

Explorateur, passionné d’aventure et d’innovations. Officier de 1ère classe de la marine marchande, ingénieur ENSM
Simon Bernard

CO-FONDATEUR – COMMUNICATION & VISION

“Il va falloir attendre plusieurs décennies avant de dire adieu aux déchets. On ne peut pas attendre. Il faut limiter les dégâts en développant des solutions de transition”

Entrepreneur, passionné d'économie circulaire. Officier de 1ère classe de la marine marchande, ingénieur ENSM.
Alexandre Dechelotte

CO-FONDATEUR – ADMINISTRATIF & IMPACT SOCIAL

“Plastic Odyssey, c’est l’espoir de participer à la réduction de la pauvreté en utilisant une ressource trop souvent méconnue : les déchets.”

Aventurier, amoureux des océans, passionné de transition écologique. Expert en développement de partenariats et levées de fonds, Ingénieur ICAM - diplômé de l'ESSEC
Benjamin de Molliens

FINANCEMENT & PARTENARIATS

“La révolution verte doit prendre le pas sur la révolution numérique : avec Plastic Odyssey nous voulons être un des précurseurs de ce nouveau paradigme économique”

Ingénieur, passionné de nouvelles technologies et d'environnement. Ingénieur ICAM
Bob Vrignaud

DEVELOPPEMENT & FABRICATION

“Plastic Odyssey est une aventure humaine pleine de défis techniques. Nous voulons montrer au monde que mettre la technologie au service du bien commun est un modèle d’avenir.”

Pour apporter la preuve que les déchets sont une ressource, le bateau fonctionnera grâce à un carburant fabriqué uniquement à partir de déchets plastique recyclés à bord.

LE bateau

Espace de vie et atelier de recyclage

L’espace avant est modulable, il sert d’espace de vie pour l’équipage en mer et se transforme en atelier de recyclage lors des escales. Extrudeuses, presses, tisseuses et autres micro-usines de recyclage sont utilisées pour donner une nouvelle vie aux plastiques.

Broyage et stockage des déchets

Les plastiques non-recyclables (emballages fins, sacs plastiques etc.) sont réduits en paillettes à l’aide de broyeurs avant d’être stockés dans le navire.

Un espace de 20m3 est dédié au stockage de ce futur carburant, permettant l’autonomie nécessaire aux longues traversées.

Transformation du plastique en carburant

Les paillettes de plastique sont transformées en carburant grâce à une technologie inédite, développée par un laboratoire partenaire. L’énergie nécessaire à la transformation provient uniquement de la chaleur perdue des moteurs. Aucun apport en énergie supplémentaire n’est nécessaire. Le carburant alimente quatre moteurs de 75cv qui propulsent le navire.

Filtration des gaz d’échappement

Des filtres à particules et catalytiques permettent de purifier les gaz d’échappement avant d’alimenter les micro-algues.

Micro-algues

Permettent de traiter les eaux usées de l’équipage tout en consommant une partie du CO2 produit par les moteurs.

Routage météorologique

Un logiciel de routage météorologique très performant permet de minimiser la consommation du navire en profitant du vent et des courants favorables.

Panneaux solaires

Produisent l’énergie nécessaire lorsque le navire est en escale.

Plastic Odyssey & Marc Van Peteghem travaillent sur les plans du bateau

Il faut résoudre le problème de la pollution à la source : nettoyer les côtes et arrêter la fuite des matières plastiques.

Suivez-nous en direct sur twitter

Votre nom *

Votre e-mail *

Votre message