Clarins

L’histoire du groupe et de la marque Clarins

L’histoire de Clarins débute en 1954, rue Tronchet, à Paris. Dans son institut de beauté, Jacques Courtin-Clarins met au point une huile de massage aux huiles essentielles et aux propriétés amincissantes destinée à accroître l’efficacité des massages raffermissants. À la demande de ses clientes, il accepte de la commercialiser. Débute alors une relation de dialogue et de confiance qui perdure encore aujourd’hui.

Le pôle Beauté rassemble les marques Clarins et My Blend ainsi que l’activité Spas. Les marques de parfums Mugler et Azzaro et la Mode Mugler sont regroupées sous l’entité Clarins Fragrance Group. 90 % de la production est exportée dans les 141 pays où les marques sont distribuées.

Fidèle à la philosophie de son fondateur, le groupe Clarins possède ses propres laboratoires de Recherche et Développement et produit exclusivement en France ses soins et ses parfums. Parce que les principes actifs sont issus du monde végétal, le Groupe Clarins souhaite utiliser uniquement des filières approvisionnées dans le respect des sols et de l’homme.

Leurs engagements vis à vis du plastique 

Éco-conception et démarches créatives sont liées : depuis le choix des principes actifs jusqu’aux emballages, Clarins privilégie les matériaux et procédés de fabrication les plus respectueux de l’environnement.

Cela passe par une application quotidienne à concevoir des produits en réduisant progressivement leur impact environnemental et notamment en minimisant l’utilisation des ressources naturelles : des étuis ajustés, des emballages allégés, des choix de matériaux d’origine renouvelable et lorsque c’est possible, intégration de matière recyclée.

Clarins propose des emballages majoritairement recyclables : verre et carton constituent 63% des emballages Clarins.

D’ici 2025, tous les nouveaux produits Clarins mis sur le marché auront un packaging recyclable ou incluront au minimum 50% de matériaux recyclés.

Leur motivation à soutenir Plastic Odyssey Expedition

« Nos consommateurs ont un rôle très important dans le cycle de vie des produits et ils contribuent au cercle vertueux soit en ressourçant leur flacons de parfum soit en mettant en place chez eux le tri sélectif. Le département formation est très attentif à relayer ces messages à nos clients.
L’approche de Plastic Odyssey s’inscrit selon nous complètement dans cette démarche. C’est par la sensibilisation, la formation et la valorisation des déchets plastiques auprès d’un public très large que ces emballages usagés deviendront une ressource et non plus une pollution. C’est un bel exemple d’économie circulaire. »

Christian Courtin-Clarins