Plastic Odyssey, enfin propriétaire du navire de l’expédition.

mercredi 23 octobre, 2019 | News

Ça y est ! Après plusieurs mois de recherche, nous sommes très heureux de vous dévoiler le navire que nous avons choisi pour l’expédition. Le Victor Hensen, ancien navire de recherche océanographique de 40 mètres sera transformé durant plusieurs mois pour devenir l’ambassadeur mondial de la réduction de la pollution plastique à travers le monde.

Récit des dernières journées qui ont précédé l’achat

Dimanche 6 octobre, 22 heures.

Le navire “Victor Hensen” part du Danemark, direction Boulogne-sur-Mer. À son bord, une partie de l’équipe de Plastic Odyssey : Simon Bernard, Bob Vrignaud et Alexandre Dechelotte, fondateurs du projet, ainsi que des experts maritimes : Aurélien Guedez et Damien Boistuaud, tous deux chefs mécaniciens. Ce convoyage de 3 jours doit nous permettre de prendre nos marques sur le bateau et de réaliser une passation approfondie avec l’équipage en place. À notre arrivée, cet équipage va débarquer et nous ne pourrons plus compter que sur ce que nous aurons appris en mer.

Depuis plusieurs mois, nous préparons une liste de modifications qui devront être apportées au navire pour le rendre conforme aux besoins de l’expédition : zone de vie zéro déchet (cuisine, salles de bain, cabines), ateliers de transformation et de recyclage du plastique et fabrication de carburant par pyrolyse. Se retrouver à bord nous permet de confronter ces projections avec la configuration réelle du bateau. Actuellement utilisé pour embarquer des scientifiques et réaliser des opérations de recherche en mer (survey), le navire offre des possibilités d’aménagement peu contraignantes. Le premier constat que nous faisons est très rassurant : le navire est fonctionnel, il pourrait prendre la mer pour un tour du monde immédiatement ! Les 10 cabines doubles seront réagencées mais conservées et l’espace dédié aux opérations de survey sera transformé en un atelier qui nous permettra de loger nos machines d’identification et d’étude du plastique. Le pont extérieur, en le débarrassant de ses nombreux équipements, nous laisse suffisamment de place pour loger l’atelier de recyclage ainsi que la pyrolyse. Suffisamment ? Bob n’est pas vraiment de cet avis. Pour agencer son atelier, il doit composer avec les équipements maritimes obligatoires et cela réduit d’autant la surface qu’il peut utiliser. Mais après plusieurs heures à tourner les plans dans tous les sens, la solution se dessine.

Lundi 7 octobre, 20 heures.

Le vent fraîchit, la mer se creuse. Après 24 heures de navigation vraiment mouvementée – le temps pour les marins de se réaclimater et pour notre ingénieur terrien de découvrir avec soulagement qu’il n’est pas malade en mer – la sensation que le navire procure dans cette tempête nous frappe : il tient la mer d’une telle façon que nous nous sentons tous en grande sécurité. Plus de doute, nous voilà convaincus que nous avons trouvé le bateau parfait pour la mission de Plastic Odyssey !

Mercredi 9 octobre, 12 heures.

Après de longues heures d’attente, nous obtenons enfin l’autorisation d’entrer dans le port. Nous voilà amarrés dans le port de Boulogne-sur-Mer. Il nous reste 24h pour terminer la passation avec l’ancien équipage qui prépare déjà ses bagages.

Jeudi 10 octobre, 8 heures.

Réunis dans une cabine qui sera bientôt transformée en salle de réunion, nous attendons, l’estomac un peu noué, le début du closing maritime. Ce terme désigne dans le jargon maritime le protocole de vente d’un navire. C’est pour nous la concrétisation d’une étape clef du projet. Après des mois de recherche, partout dans le monde, nous voici sur le point de devenir armateurs !
Au même moment, à Hambourg, en Allemagne, les étapes du closing s’enchaînent. Le paiement est lancé, il ne nous reste plus qu’à attendre qu’il soit bien réceptionné. Pour nous changer les idées, nous nous rendons dans le crew mess pour déjeuner.  

À 14 heures, un e-mail du vendeur découvert un peu par hasard nous annonce la nouvelle : c’est officiel, nous voilà propriétaires du Victor Hensen, imposant navire de 40 mètres de long et de 10 mètres de large dont la couleur orange tranche franchement avec le ciel grisâtre de Boulogne-sur-Mer. À bord se succèdent alors déjà architectes, artisans et représentants de chantiers pour imaginer le Plastic Odyssey de demain. 

Nous nous lançons dans plusieurs mois de chantier pour finaliser le navire avec pour objectif de nous rendre avec le navire aux rendez-vous de deux évènements internationaux majeurs prévus au mois de juin : la Conférence de l’ONU sur la Préservation des Océans à Lisbonne puis le Congrès Mondial de la Nature à Marseille. Le départ du tour du monde sera donné quelques mois plus tard avec, pour première étape, le bassin Méditerranéen. 

Détails du navire

Année de construction : 1975
Longueur : 39 m
Largeur : 9,40 m
Tirant d’eau : 3,05 m
Type : recherche océanographique
Capacité : 20 personnes
Ancien nom : Victor Hensen
Ancien pavillon : Malte
Nom à venir : Plastic Odyssey
Nouveau pavillon : Registre International Français (RIF)