Les technologies

Simple d’utilisation, sans brevet et à taille humaine

Plastic Odyssey cherche à rendre des technologies de recyclage les plus accessibles possible. Pour cela, nous développons et promouvons des systèmes low-tech et open-source de valorisation des déchets plastiques.
Ces machines s’inspirent directement des technologies de tri, de recyclage et de pyrolyse industrielles déjà existantes. Re-conçues et adaptées pour être mobiles, peu coûteuses, faciles à construire et à réparer, leurs plans seront libres d’accès.

TRI

Les plastiques sont triés pour faciliter leur valorisation.

RECYCLAGE

Les plastiques recyclables sont transformés pour en faire de nouveaux objets.

PYROLYSE

Le reste est utilisé pour subvenir aux besoins énergétiques du navire.

Les déchets plastiques

Un objet en plastique devient un déchet quand il est jeté après avoir été utilisé.
Quand ils sont collectés, les déchets finissent souvent en décharge ou incinérés, dans le meilleur des cas ils sont recyclés sans quoi ils finissent dans la nature.
Ce sont ces déchets que nous voulons valoriser au cours de l’Expédition, avant qu’ils ne finissent dans la nature.

Le tri

Le tri

Il existe des centaines de plastiques différents, tous ne sont pas recyclables de la même manière. Le tri nous permet :
– d’éliminer les déchets non plastiques (métaux, matière organique, verre…)
– de séparer les plastiques courants en 7 catégories.
Chaque catégorie sera ensuite traitée d’une manière adaptée à ses caractéristiques particulières.
Nous ne recyclons pas le PET et le PVC à bord, car ils sont compliqués à recycler à petite échelle. Ils seront compactés et vendus à des industries spécialisées.

Le tri est fait manuellement, les déchets sont reconnus visuellement. Un outil simple de reconnaissance des plastiques permet d’éviter les erreurs.

Contrôle qualité

Pour être recyclée, la matière doit être homogène et peu dégradée par les rayons UV du soleil. La matière trop dégradée ne sera pas recyclée mais utilisée pour produire du carburant grâce à la pyrolyse.

Le broyage

Broyage

Cette étape permet de réduire les déchets plastiques en copeaux.
Le broyeur coupe les déchets grâce à des lames rotatives entrainées par un moteur, jusqu’à former des morceaux suffisamment petits pour être recyclés.

Le recyclage

Lavage

Les copeaux de plastiques broyés doivent être lavés pour éliminer les impuretés. Ce lavage se fait dans un bac rempli d’eau où les copeaux de plastique sont brassés et acheminés d’un bout à l’autre du bac. Les restes de déchets lourds (sable, métal, PVC, PET) vont couler tandis que les plastiques recyclables, flottants, sont récupérés en surface au bout du bassin.

Centrifugation

Les copeaux lavés passent dans une centrifugeuse semblable à un tambour de machine à laver.

Le système propulse les copeaux contre le tambour à grande vitesse ce qui permet de ce qui permet de les essorer et de séparer les impuretés restantes telles que le papier/carton.

Séchage

L’humidité contenue dans le plastique peut être un problème lors de son recyclage car elle peut dégager des gaz.

Pour l’empêcher, le plastique doit être séché. La façon la plus simple de sécher un plastique est de l’exposer au soleil pendant plusieurs heures.

L’extrusion

L’extrusion est un procédé de mise en forme largement utilisé dans l’industrie plastique, et le principal procédé du recyclage mécanique. Il consiste à chauffer progressivement les copeaux de plastique broyé, à les acheminer grâce à une vis sans fin pour faire passer le plastique fondu à travers un embout, dont il prendra la forme qu’il gardera en refroidissant. On peut ainsi réaliser briques, poteaux, tubes ou toutes sortes de formes universelles et durables dans le temps.

La pyrolyse

La pyrolyse

Ce procédé permet de décomposer les déchets plastiques en les chauffant à plus de 400°C, en l’absence de dioxygène, ce qui empêche leur combustion. Ainsi, les molécules de plastiques se cassent et retrouvent leur état d’origine en se transformant en hydrocarbure : carburant liquide, gaz et résidu solide.

Cette technologie permet de traiter des déchets difficilement recyclables car trop sales, dégradés ou mélangés.

Les produits obtenus serviront à faire avancer le bateau et alimenter en énergie les technologies de recyclage durant les escales.

Cliquez sur les numéros pour en savoir plus.